Secteur du Val d’Adour

Pavillon des Hôtes – Abbaye de St-Sever de Rustan

Secteur du Val d’Adour

Nos paroisses sont situées dans le  nord du département des Hautes-Pyrénées qui porte le nom de Val d’Adour.  C’est un territoire où l’on est habitué à vivre ensemble depuis longtemps et où la population partage les mêmes services qui sont proposés notamment par la Communauté de Communes Adour-Madiran (écoles, centres de loisirs crèches, médiathèques, piscine etc…).

Le diocèse a tenu compte de cette réalité en regroupant les paroisses correspondantes dans un secteur : celui du Val d’Adour.

Les Paroisses du Secteur

Rivière-Basse: Castelnau-Rivière-Basse, Madiran,

Hagedet, Hères, Lascazères, Soublecause, Villefranque,

Mazères, Saint-Lanne, Héchac.

Maubourguet: Ansost,Arriagosse, Auriébat, Barbachen, Buzon,Caussade, Estirac, Gensac, Labatut-Rivière, Lafitole, Lahitte-Toupière,Larreule, Liac, Maubourguet, Monfaucon, Sauveterre, Sombrun, Vidouze.

Vic-en-Bigorre: Artagnan, Caixon, Camalès, Nouilhan, Pujo, Saint-Lézer, Sanous, Vic-en-Bigorre.

Andrest: Andrest, Marsac, Sarniguet, Siarrouy, Talazac, Tostat, Villenave-près-Marsac

Enclaves: Bédeille, Escaunets, Gardères, Luquet, Oroix, Pintac, Séron, Tarasteix, Villenave-près-Béarn.

Rabastens-de-Bigorre: Bazillac, Escondeaux, Labarthe, Lacassagne, Laméac, Lescurry, Mansan, Mingot, Peyrun, Rabastens-de-Bigorre, Sarriac-Bigorre, Ségalas, Sénac, St-Sever-de-Rustan, Trouley-Labarthe, Ugnouas.

Le responsable de ce secteur est l’Abbé André Montagnol, curé de Maubourguet et de Rivière-Basse. L’Abbé Jean-Pierre ARTANA est quant à lui curé de Rabastens-de-Bigorre. Les trois autres prêtres du secteur sont sur les ensembles paroissiaux Andrest Vic-Bigorre Enclaves/Montaneres.

En savoir plus sur le secteur paroissial du Val d’Adour

Site de la paroisse de Maubourguet

Un peu d’histoire

L’actuel Val d’Adour comptait deux pays différents : le vicomté de Rivière-Basse (dont le château existe encore, bien qu’en mauvais état, à Labatut-Rivière) et le comté de Bigorre au sud. La Rivière-Basse a été rattachée à la Bigorre en 1256.

De tout temps, la présence religieuse a été importante dans ce secteur du diocèse :

  • Abbaye de St-Sever de Rustan construite à partir du IXe siècle : la magnifique façade du « pavillon des hôtes » tient plus du palais que d’une abbaye ! C’est une – peut être la plus belle – des anciennes abbayes du diocèse avec celle de l’Escaladieu. Les moines ont du l’abandonner en 1790. L’abbatiale deviendra l’église paroissiale, le Pavillon des Hôtes la mairie-école.  Au XIXème siècle, elle est partie dépecée : son cloître est transféré au Jardin Massey de Tarbes et son orgue installé à l’église St-Jean de Tarbes. Heureusement aux XXe siècle, elle est classée monument historique, les bâtiments conventuels sont rachetés et restaurés par le Conseil Départemental et aujourd’hui la Communauté de Communes Adour-Madiran en assure la visite.
  • Abbaye de Larreule fondé au Xe siècle par des Bénédictins de Cluny. Elle ferma en 1773 et l’abbatiale devient l’église paroissiale St-Orens. Des colonnes et chapiteaux de l’ancienne abbaye sont exposés dans une salle située en bas du clocher.
  • Monastère de St-Lézer fondé au VIe siècle, il fut occupé par des Bénédictins de Cluny jusqu’en 1790.
  • Prieuré de Madiran créé au XIe siècle par des bénédictins et abandonné en 1952. Des bénédictines sont restées également à Madiran (actuel ESAT St-Raphaël) jusqu’en 1952.
  • Couvent des Minimes à Vic-Bigorre : fondé en 1609, il était occupé par des moines de l’Ordre mendiant des Minimes. Il ferma en 1790.
  • Diverses congrégations féminines (Sœurs de St-Vincent de Paul, Sœurs de la Charité, Filles de la Croix, Soeurs de St-Joseph de Tarbes dites de Cantaous etc..) se sont longtemps occupées d’écoles et d’hospices à Maubourguet, Vic et Rabastens.

Le derniers moines et moniales ont quitté le Val d’Adour en 1952, pas pour aller très loin : les bénédictins à Tournay et les bénédictines à côté  à Ozon (jusqu’en 2004).

Patrimoine

Outre les établissements religieux cités plus haut et des églises déjà évoquées dans notre communauté paroissiale, le Val d’Adour compte de nombreux monuments religieux, souvent inscrits ou classés monuments historiques. Parmi eux, on peut citer également :

 Le Tourisme en Val d’Adour

Le Val d’Adour et plus particulièrement le nord de ce secteur, attire des touristes en été, venus visiter nos villages, assister à des festivals comme Jazz-in-Marciac ou se promener dans les vignobles du MADIRAN  qui contribuent à faire connaitre notre secteur au delà des frontières. Des Offices de Tourisme sont présents à Vic, Maubourguet et Rabastens. Le diocèse  n’a malheu-reusement pas, pour le moment, étendu la Pastorale du Tourisme et  des Loisirs   au Val d’Adour.

A noter que les Chemins de St-Jacques de Compostelle traversent le nord du Val d’Adour et sont très fréquentés en période estivale.

Les commentaires sont clos.