• Eglise St-Michel - Séron

La pastorale de Noël du 12 décembre

La Hesteyade de Bigorre nous a proposé cette année,  une  « Pastorale Bigourdane de Noël : Un ser de Nadau » qui a fait étape le dimanche 12 décembre en l’église St-Martin de Vic-Bigorre.

La tradition de la pastorale remonte à l’antiquité. C’est une pièce de théâtre populaire la plupart du temps accompagnée de chants et de musiques et racontant le plus souvent les traditions de la région de ses intervenants et leur mode de vie. La pastorale de Noël est la plus répandue.

Toutes les pastorales de Noël racontent la nuit de la naissance de l’enfant Jésus et le réveil des bergers allant à la rencontre de celui-ci à Bethléem. Afin de montrer une autre facette de la fête de Noël, tout en respectant l’aspect historique, la pastorale bigourdane de Noël « Un ser de Nadau » (traduire « Un soir de Noël »), présentera au public les préparatifs de la fête de Noël et les traditions qui y sont attachées dans un coin de Bigorre. Les contes, chants et musiques incontournables des Noëls gascons sont à l’honneur et rythmeront les scènes de vies liées à ces traditions. Afin que les scènes soient comprises de tous, la narration sera bilingue bigourdan / français.

La Nouvelle République dans son édition du 27 novembre a présenté un reportage sur cette manifestation :

Scénographie pastorale. DDM

Calendrier de l’Avent à Vic marqué par la représentation d’une pastorale traditionnelle bigourdane, « Un ser de Nadau » ou « Un soir de Noël ». Et si le sujet de la nuit de la naissance de l’enfant Jésus, avec les pérégrinations des bergers, est le fil conducteur, les préparatifs de la fête de Noël et les traditions qui y sont rattachées en terres bigourdanes, sont déroulées en saynètes et chants

Une représentation à la manière d’un conte donné en bilingue bigourdan et français, avec à l’affiche plus de 80 acteurs, chanteurs et musiciens réunis dans une scénographie où la lumière a apporté sa magie. Le grand chœur dirigé par Matthieu Carassus et composé de chanteurs de plusieurs chorales des Hautes-Pyrénées parmi lesquelles quelques voix de « Fa si la chanter » de l’Accueil des villes françaises (AVF Vic), des Chanteurs de Bordères, Eths Plantagulhes d’Ibos, Qui d’ei d’Ayros Arbouix, Julos chante de Julos, Les Balad’ours Oursbelille, Cant’Astarac de Sénac, Eths Pastors d’Azereix, Eths Cantadous de Gerde, Eths Amassats de Bigorre, Avisatz Ve de Batsurguere, Les rescapats de Pirena. La vie d’une maisonnée avec ses tâches coutumières auxquelles la nativité apporte un sens, qui, de génération en génération, s’est nourri d’évolutions culturelles et sociétales.

Une belle aventure que celle de cette création collective, qui témoigne certes de l’attachement à des racines, et tout autant de la capacité à partager.

Texte et crédit photo : Josiane Pomès

Les commentaires sont clos.

  • Choeur de l'église St-Martin de Vic en Bigorre

  • Votre avis nous intéresse…

    Laissez-nous votre avis sur le site  en utilisant le formulaire ci-dessous :

    Message au webmaster du site