• Eglise St-Nazaire - Artagnan

Tribune de Mgr Michel Aupetit après l’agression de fidèles lors d’une procession à Paris

Le samedi 29 mai 2021, une procession, entre la prison de la Roquette et la rue Haxo à Paris sur les pas des martyrs du 26 mai 1871, organisée par la paroisse Notre-Dame des Otages dans le cadre de la semaine de commémoration des 150 ans de la Commune de Paris, a fait l’objet de graves incidents.

« Les chrétiens ne se distinguent des autres hommes ni par le pays, ni par le langage, ni par les coutumes. Ils passent leur vie sur la terre, mais ils sont citoyens du Ciel. Ils obéissent aux lois établies, et leur manière de vivre est plus parfaite que les lois. Ils aiment tout le monde, et tout le monde les persécute. On les méprise, et dans ce mépris ils trouvent leur gloire. On les insulte et ils bénissent. » Ces paroles de l’épître à Diognète, à la fin du IIe siècle, dans un contexte de persécution, pourraient fort bien convenir aux martyrs de la Commune.

La cinquantaine d’otages de la rue Haxo parmi lesquels 35 gendarmes, un tailleur de pierre, deux ébénistes et dix religieux, furent fusillés ou massacrés il y a 150 ans par des athéistes militants et anticléricaux, animés sans doute par de grands idéaux de justice et de paix mais corrompus par la haine et le ressentiment. Mgr Darboy, archevêque de Paris, paya de son sang sa fidélité au Bon Pasteur qui donna sa vie pour son troupeau.

Violence aveugle

Samedi dernier, à Paris, 300 chrétiens se sont rassemblés dans le strict respect des lois, après avoir déclaré leur marche à la préfecture. Ils ne se sont pas rassemblés pour manifester, ni pour revendiquer des droits particuliers. Ils ont marché en pèlerinage vers l’église Notre-Dame-des-Otages (Paris XXème) pour assumer leur devoir, celui de rendre hommage à leurs martyrs et de demander leur intercession. L’acte de mémoire est la garantie de l’espérance d’un peuple.

RAPPEL

Le Ministère de l’Intérieur, dans son bilan 2019 des actes antireligieux décompte 1052 actes antichrétiens (55 %), 687  (36,30 %) faits antisémites et 154 atteintes aux musulmans (8,7 % des actes antireligieux). En suivant les médias, on n’a pas la sensation de cette réalité…

Crédit-photo : la Croix

 

 

Les commentaires sont clos.

  • Votre avis nous intéresse…

    Laissez-nous votre avis sur le site  en utilisant le formulaire ci-dessous :

    Message au webmaster du site