• Eglise St-Nazaire - Artagnan

Le Secours catholique : bilan et actions

Article paru dans la Dépêche du Midi du 20 octobre 2020

Association à but non lucratif créée en 1946 par l’abbé Jean Rodhain, le Secours catholique, reconnu d’utilité publique en 1962, est organisé en délégations, telle celle de Pyrénées-Gascogne dont le Vicquois Alain Peyronneau préside le bureau (« instance de gouvernance locale et décisionnelle de la délégation, le bureau est chargé de la mise en œuvre des orientations, des priorités et des politiques nationales »). Des animateurs territoriaux (Gaëtan Chambrie pour le Sud 32/ Nord et Est 65) et des équipes locales de bénévoles pour la mise en œuvre sur le secteur, ici Vic-Rabastens.

Sur le site de la place du Corps-Franc Pommiès, au Foyer Saint-Martin, en bout de la rue Lannes, les bénévoles de l’équipe Vic-Rabastens accueillent sur rendez-vous tous les mardis matin de 9 h 30 à 12 h.

Coordonnées : tél. 06 73 66 22 90 ou mail (vicrabastens@secours-catholique.org).

En actions. En 2019, ce sont 30 foyers qui ont été accompagnés sur le secteur, composés pour moitié de femmes isolées (28 %) ou de mères isolées avec des enfants (22 %). A noter aussi 1/3 des situations rencontrées ont été aidées financièrement pour des factures impayées d’énergie. « Les bénévoles sont là pour accueillir tout le monde, prendre le temps d’écouter, parfois orienter vers d’autres partenaires, accompagner les personnes en précarité dans des démarches administratives, organiser avec les familles un départ en vacances l’été, monter un dossier de microcrédit pour un projet personnel, les aider à accéder à leurs droits….en lien avec les partenaires sociaux locaux.

Si des personnes sont intéressées pour partager leurs savoir-faire et rejoindre l’équipe des bénévoles, elles peuvent contacter le 06 73 66 22 90 ». Pages sur facebook (pyreneesgascogne.secours-catholique.org/).

Josiane POMES

Des bénévoles lors du Forum des associations.Des bénévoles du Secours Catholique Vic-Rabastens au forum des associations (crédit-photo : Josiane Pomes)

Les commentaires sont clos.